Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 11:15

 

Dans les billets qui suivent j’aimerais vous montrer comment, en considérant une économie monétaire (et non une économie de troc comme le font la majorité des économistes), il est possible de comprendre certains traits qui semblent caractéristiques de nos économies.

 

Pour cela, reprenons notre économie monétaire et étudions ce qui se passe au cours du mois suivant. Nous avions laissé notre économie à la fin du 1er mois. Les données étaient alors les suivantes :


  • Le 1er propriétaire a réalisé un profit de 20 €, qu'il a placé immédiatement à la banque.


  • Le 2nd propriétaire a une dette de 20 € envers la banque.


  • Le champ du 2nd propriétaire vient d’être défriché.

 

Au début de 2e mois (et conformément à ce qu’on avait vu dans le cas d’une économie de troc) :


  • Les deux champs de papayes vont pouvoir produire des papayes.

 

  • 10 ouvriers agricoles vont travailler dans chacun de ces champs. Il y aura donc 200 papayes récoltées.

 

  • Le 1er propriétaire va, comme dans l’économie de troc, utiliser son profit du mois précédent pour consommer. Dans la cas de l’économie de troc, cela signifiait qu’il retirerait les 20 papayes de la banque à papayes pour les consommer. Dans le cas de l’économie monétaire, cela signifie qu’il va retirer les 20 € qu’il avait déposés à la banque pour acheter des papayes.

 

On résume ce deuxième mois par 2 schémas :

 

Dans le premier, les 2 entreprises de production de papayes empruntent chacune 80 € à la banque pour pouvoir payer leurs salariés. Et le 1er propriétaire retire les 20 € qu’il avait placés à la banque.

 

 

monnaie 3

 

Le second schéma représente les flux de consommation. Celui des salariés (on suppose toujours qu’ils n’épargnent pas) et celui du 1er propriétaire également (grâce aux profits réalisés a cours du mois précédent).

 

 

monnaie 4

 

Que remarque-t-on ? Que la consommation globale est de 180 €. Le problème est que les propriétaires ont mis sur leurs étalages 200 € de produits (les 200 papayes récoltées vendues 1 €). Je rappelle que ces papayes ont coûté 160 € aux propriétaires (en salaires). Deux cas peuvent alors se produire :


  • Soit le prix des papayes reste à 1 €. Dans ce cas il y a surproduction, 20 papayes en trop ont été produites. Les propriétaires devraient donc licencier deux de leurs salariés. Le profit global réalisé par les deux propriétaires sera alors de 20 € (ils ont vendu 180 € de marchandises et ça leur a coûté pour les produire 160 € en salaires).

 

  • Soit le prix des papayes diminue pour égaliser l’offre et la demande. Dans ce cas la papaye ne vaudra plus que 90 centimes (180/200). Alors effectivement les 180 € de consommation permettront d’acheter les 200 papayes (car 180/0,9=200). Mais on peut remarquer que dans ce cas, comme dans le précédent, le profit global réalisé par les deux propriétaires ne sera que de 20 € (car ils n’auront toujours reçu que 180 € et auront toujours dépensé 160 €).

 

Dans ces deux cas, la part du profit dans le revenu a diminué (elle était de 20 € pour une production de 100 €, elle est toujours de 20 €, mais pour une production de 180 €). Et, si on suppose que la consommation se répartit équitablement entre les deux entreprises, chaque entreprise aura fait un profit de 10 €. Ce qui signifie donc que le second propriétaire ne pourra pas rembourser intégralement la banque.

 

Aucune de ces deux solutions ne nous rapproche donc du cas de l’économie de troc, où les deux propriétaires réalisaient chacun 20 papayes de profits. Et où le 2nd propriétaire pouvait intégralement rembourser sa dette à la fin du deuxième mois.

 

De plus, aucune de ces deux solutions n’est réellement satisfaisante, car dans la réalité la part des profits dans le revenu reste globalement constante (au moins sur le moyen terme) et ne diminue pas à mesure que la production augmente, comme semble le suggérer notre exemple.

 

Quelle est alors la seule possibilité pour retrouver des résultats similaires à ceux de l’économie de troc ? A savoir :

 

  • Chaque propriétaire réalise un profit de 20 €..

 

  • ..ce qui permet au 2nd propriétaire de rembourser sa dette à la banque.

 

Je vous laisse un peu cogiter là-dessus et apporte une réponse en fin de semaine ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires